« Supposons donc maintenant que nous sommes endormis, et que toutes ces particularités-ci savoir, que nous ouvrons les yeux, que nous remuons la tête, que nous étendons les mains, et choses semblables, ne sont que de fausses illusions; et pensons que peut-être nos mains ni tout notre corps ne sont pas tels que nous les voyons » (Descartes, Première Méditation)

Husserl, affirmait que le point de départ de toute philosophie devait nécessairement être cherché « dans une méditation d’un type cartésien (…) Philosopher, pour Descartes, c’est s’abstenir de toute affirmation préliminaire sur la nature des choses, c’est se retirer dans une solitude intérieure, c’est obtenir le contact avec le réel en découvrant en soi la présence d’une pensée douée d’une initiative propre et qui, en s’exerçant, enveloppe peu à peu tout l’univers dans sa lumière. Il y a dans le système cartésien bien des éléments périssables : mais on peut dire que nul homme n’a dégagé d’une manière aussi ferme et aussi aiguë cette « obligation d’intériorité » qui s’impose comme une exigence essentielle aux philosophes de tous les pays et de tous les temps.