Que les vents se taisent, que la Terre s’émiette.

Premières chaleurs en la matière.
En l’âme tiers, Naissance.
Aux quatre espaces, la pierre était fendue.

Tu es le Feu, tu es le Fou.

Que les structures s’alignent, que les Eaux s’évaporent.

Premières vapeurs en la matière.
En l’âme tiers, Effervescence.
Aux quatre temps, les glaciers étaient rompus.

Tu es le Feu, tu es le Fou.

Que les pluies cessent, que l’Air brûle.

Premières lueurs en la matière.
En l’âme tiers, Jouissance.
Aux quatre réunis, j’étais enfin uni.

 

Peinture et texte de LRW